~~VoDkA~~

Bienvenue Sur Le Forum Des ~~VoDkA~~
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire sans fin.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Captain Planet
Alcoolique anonyme
Alcoolique anonyme
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 33
Localisation : sur la toile
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Ven 27 Juin - 23:01

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SoukouNoStrain
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Ven 27 Juin - 23:31

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par
Super-zen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 441
Age : 32
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 0:04

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par
Super-zen. SoukouNoStrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.parcworld.com
Captain Planet
Alcoolique anonyme
Alcoolique anonyme
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 33
Localisation : sur la toile
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 0:08

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 441
Age : 32
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 0:10

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.parcworld.com
Captain Planet
Alcoolique anonyme
Alcoolique anonyme
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 33
Localisation : sur la toile
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 0:12

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le


EDIT: dommage...mais VIVE LA BRANLETTE quand même

_________________


Dernière édition par Captain Planet le Sam 28 Juin - 0:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SoukouNoStrain
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 0:17

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant


y a un point avant nous on est pas compris dans le lot^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain Planet
Alcoolique anonyme
Alcoolique anonyme
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 33
Localisation : sur la toile
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 0:23

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant écoeurés

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 441
Age : 32
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 0:25

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant écoeuré par
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.parcworld.com
Captain Planet
Alcoolique anonyme
Alcoolique anonyme
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 33
Localisation : sur la toile
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 0:26

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant écoeuré par tant

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SoukouNoStrain
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 0:28

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant écoeuré par tant d'exhibitionisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
super-zen*
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 25
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 2:57

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant écœuré par tant d'exhibitionnisme, furent

_________________
La mort, un manque de savoir vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L_Dlg
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 275
Localisation : Avion
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 5:05

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux
qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du
bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules
car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et
purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il
allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en
plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros
sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas...
Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la
perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels,
odorants et puissants.
Depuis le massacre qui assombrit le petit
village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée,
ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F (
Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où
trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication
purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très
appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant
écœuré par tant d'exhibitionnisme, furent exibitioné

_________________
|Top 10|

AnArCHiEs PouR LeS AdOs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
super-zen*
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 25
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 11:30

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants. Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant écœuré par tant d'exhibitionnisme, furent exibitionnés et

_________________
La mort, un manque de savoir vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SoukouNoStrain
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 14:39

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants. Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant écœuré par tant d'exhibitionnisme, furent exhibées et sucées


(exhibitioner ca existe pas xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain Planet
Alcoolique anonyme
Alcoolique anonyme
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 33
Localisation : sur la toile
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 14:57

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants. Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant écœuré par tant d'exhibitionnisme, furent exhibées et sucées par

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 441
Age : 32
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 15:02

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants. Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant écœuré par tant d'exhibitionnisme, furent exhibées et sucées par Sejes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.parcworld.com
SoukouNoStrain
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 20:50

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants. Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant écœuré par tant d'exhibitionnisme, furent exhibées et sucées par Sejes, attiré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
super-zen*
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 25
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 21:58

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants. Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant écœuré par tant d'exhibitionnisme, furent exhibées et sucées par Sejes, attiré depuis

_________________
La mort, un manque de savoir vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SoukouNoStrain
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 22:28

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants. Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant, écœurés par tant d'exhibitionnisme, furent exhibés et sucés par Sejes, attiré depuis peu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 441
Age : 32
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 22:31

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants. Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant, écœurés par tant d'exhibitionnisme, furent exhibés et sucés par Sejes, attiré depuis peu par les
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.parcworld.com
SoukouNoStrain
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 22:45

Il était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants. Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant, écœurés par tant d'exhibitionnisme, furent exhibés et sucés par Sejes, attiré depuis peu par les hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
super-zen*
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 25
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   Sam 28 Juin - 23:37

l était une fois, Super-zen, le petit merdeux qui se pavanait dans la Forêt marron et se dandinait, recherchant du bois pour faire une batte en polyester et pour se battre les testicules car il avait une casserole rouillée qui lui donnait du méchant et purulent venin. Complexé par ses grosses couilles ballotantes, il allait voir le coin des putes pour niker. Devant lui une pute en plastique qu'il culbute avec son petit moucheron, il étend ses gros sabot vert et couine comme un lapin bleu chaque fois qu'il bande pas... Dégouté par les bonnes lapines vertes kaqui mais il rougit à la perfection face aux mâles dominants, poilus, robustes, sensuels, odorants et puissants. Depuis le massacre qui assombrit le petit village nommé Krule, notre assurance vie s'enflamma et partit en fumée, ce qui nous inquiéta grandement. Nous sommes devenus des S.D.F ( Sismographe Double Flétrissement ) qui aimons vivre sur le bambou où trônent les gigantesques pandas, véritables titans de la fornication purulente, mais pourtant adeptes de la branlette Chinoise, très appréciée par Super-zen. SoukouNoStrain et Captain Planet, le fixant, écœurés par tant d'exhibitionnisme, furent exhibés et sucés par Sejes, attiré depuis peu par les hommes purulents

_________________
La mort, un manque de savoir vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire sans fin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire sans fin.
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» L'histoire sans faim
» Histoire sans fin, une phrase ou un mot par personne.
» L'histoire sans fin
» Une histoire sans fin
» Nuit 2 : Et dans un coin. Sans histoire. Sans loi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~~VoDkA~~ :: Partie externe :: Taverne-
Sauter vers: